Big EasyLa Nouvelle-Orléans, années 50. Fille d’une prostituée odieuse et vénale, Josie s’assume depuis son plus jeune âge. Libraire mais aussi femme de ménage dans la maison close où officie sa mère, Josie prend sa destinée en main avec pour rêve l’entrée dans une université du Massachussetts. Mais comment sortir de son milieu, malgré une bonne volonté évidente ?

Josie est une belle héroïne, forte et déterminée, entourée d’amis et protecteurs qui forment une jolie galerie de personnages : les prostituées au grand cœur, le chauffeur de taxi protecteur, la tenancière de la maison close, revêche d’apparence mais qui tient lieu de mère de substitution pour Josie…Comme dans un conte traditionnel, Josie peut compter sur eux pour arriver à ses fins mais doit déjouer les pièges tendus par sa propre mère et ses amis truands. On pourra juste regretter un peu trop de manichéisme entre très gentils et très méchants mais le parcours de Josie est tellement attachant qu’on oublie bientôt ce léger écueil. Puis il y a l’atmosphère de « Big Easy », La Nouvelle-Orléans, avec la démesure de ses habitants qui confère au roman un petit surplus de charme !

Une plongée dans le tourbillon de la Nouvelle-Orléans dont l’ambiance est très bien rendue.

D'autres lectures : A chacun sa vérité, Les chroniques de Johanne.

Ruta Sepetys, Big Easy, Gallimard, Scripto, 2013. (Out of The Easy). Traduit de l'anglais (américain) par Bee Formentelli. 446 p., 16.50 €.