ignorant

   Etienne Davodeau, auteur angevin de BD, ne connaît pas grand-chose au vin. Richard Leroy, viticulteur en bio-dynamie à Rablay-sur-Layon, ne lit jamais de BD. Au fil des saisons, sur une année, l’un va faire découvrir à l’autre l’univers de son métier et de sa passion. Copains comme cochons, les voilà dans les vignes de l’Anjou où l’auteur apprend à tailler la vigne puis chez l’éditeur et l’imprimeur où Richard Leroy surprend les coulisses de la naissance d’une bande dessinée.

   Une équipée chaleureuse qui donne envie à nous lecteurs, de déguster les BD citées et les millésimes évoqués ! L’apprentissage de chacun donne lieu à de belles expériences : « Toi, ignorant, tu t’autorises à ne pas aimer. Ne pas savoir c’est être libre. » p. 141 Là est bien le paradoxe de l’ignorant qui peut trouver commun un vin très côté ou rejeter en bloc l’œuvre de Moebius, pourtant considéré comme un maître de la BD.

   Les faiseurs d’histoires comme de vins se trouvent des philosophies communes. Dialogue entre Richard Leroy et Marc-Antoine Matthieu : « Rester petit, c’est garder le contrôle sur la qualité de notre travail ! Refusons de croître ! » p. 158

   L’amour de son travail, le partage de son savoir, la joie d’être ensemble : rejoignez le cercle des ignorants pour goûter à tous ces plaisirs ! Et pour comprendre la bio-dynamie qui laisse Davodeau parfois sceptique : un film réalisé par Guillaume Bodin, La clef des terroirs.

Les avis de Richard, Choco.