9782221116050   Prenez un écrivaillon à succès égocentrique, une secte satanique en déconfiture, quelques VIP décérébrés et plongez-les dans une fête décadente et tape-à-l’œil au coeur de Rome : vous obtiendrez La fête du siècle !

   Ammaniti n’y va pas avec le dos de la cuillère : en cela, il ne fait que répondre aux dérives de la société berlusconienne. Vulgarité, cynisme et vacuité ne font-ils pas le quotidien des medias italiens dominants ? Si le résultat tourne parfois à la blague de potache, c’est aussi cette exagération et ce grotesque qui font rire.

   J’avoue une certaine faiblesse pour les membres de la secte satanique : losers et ringards, ridicules avec leur bazar diabolique acheté sur E-Bay mais si attendrissants !

   Une lecture grinçante qui provoquera mout rigolades...ou froide indifférence.

 

Niccolo Ammaniti, La fête du siècle, R.Laffont, 2011. (Che la festa cominci). Traduit de l'italien par Myriem Bouzaher. 398 p., 21 €.  Photo de couverture : Paola Pivi. Design : Philippe Apeloig.