althu   Althusser revient périodiquement dans l’actualité éditoriale : récemment pour la publication de ses lettres à Hélène. Jérôme Garcin m’a donné envie de lire son autobiographie écrite cinq ans après le meurtre de sa femme et sa disparition du monde médiatique et intellectuel.

   L’avenir dure longtemps est la complète mise à nu d’un homme, une promenade psychanalytique dans un cerveau. Althusser ne recule devant aucune auto-analyse : il se juge très durement en tant qu’homme, amant ou philosophe et détaille les terrifiantes vagues d’angoisse qu’il n’a cessé de connaître durant toute son existence.

   Son parcours intellectuel, tout comme le contexte passionnant des années 60-70 sont aussi décrits et pour qui n’a pas connu cette époque, il est toujours sidérant de voir le poids qu’avait alors le PCF.

   Une autobiographie captivante même si on n’a jamais lu les textes philosophiques d’Althusser.

Izabel l'a lu aussi.

Louis Althusser, L'avenir dure longtemps suivi de Les faits, Autobiographies, Stock/IMEC, 2007. 572 p., 25 €. Couverture : Atelier Didier Thimonier. Photo : Pavlovsky/Corbis.