J’aurais aimé pouvoir aimer Corps de Fabienne Jacob car son intention est belle : raconter les histoires corpsde femmes ordinaires qui viennent à l’institut de beauté d’une petite ville. Mais l’alchimie n’a pas opéré sur moi, peut-être parce que Fabienne Jacob n’a pas voulu se contenter du quotidien de ces femmes, ni même de leurs corps alors que cela semblait être son sujet. J’attendais une certaine singularité dans le rapport qu’entretient l’esthéticienne avec les corps et j’ai finalement lu les histoires passées des clientes avec une impression de « déjà-lu ». Une déception.


Un roman "bien ancré dans la réalité" pour Keisha, Clara l'a bien aimé mais l'a trouvé un peu court, Mathilde a été déçue, tout comme Malice et Theoma.


Fabienne Jacob, Corps, Buchet-Chastel, 2010. 156 p., 13,50 €.