Venez donc écouter la ballade de l’ami Cornebique, le bouc musicien qui renverse les foules caprines avec son banjo. Pour avoir eu le cœur brisé par Cornebiquette, le voilà qui prend la route, seul, avec son instrument. Sur les routes, c’est bien connu, on fait beaucoup de rencontres, bonnes ou mauvaises.    Justement, du ciel, tombe au pied de notre héros une petite boule de poils hibernante dénommée Pié, dernier représentant de son espèce (les loirs en l’occurrence). Cornebique le prend sous son aile pour le protéger des « Griffues » qui en veulent après sa viande.

   

   Voilà une belle balade de petits mecs rythmée par les mots et les mélodies de Woody Guthrie. Dans cette ballade, ce qui compte, c’est l’amitié, la solidarité et la débrouillardise mais aussi bien sûr, la liberté de tracer sa route, quitte à affronter les dangers. Pour sûr qu’on s’attriste à certains moments quand la menace griffue pèse sur le petit Pié. Car on s’attache bien vite à Cornebique et ses amis et l’on frémit et l’on rit de concert.

   Le tout est raconté dans une langue enlevée, imagée et canaille : un vrai style, un vrai plaisir. A lire à tout âge !


Le site de Jean-Claude Mourlevat où vous pourrez lire comment il a eu l'idée de cette balade. L'avis d'Hugo dans le Moulin aux livres, Emmyne, Florinette et Laurence de Biblioblog.


Jean-Claude Mourlevat, La ballade de Cornebique, Gallimard Jeunesse, Hors-piste, 2003. Illustrations de Clément Oubrerie. 194 p., 9,50 €. Existe en Folio Junior à 5 €.