Après Pascal Garnier, changement complet de décor et d'atmosphère pour une belle histoire avec happy end (phénomène assez peu courant dans mes lectures…)

   Etoiles est une fable où deux êtres cabossés par la vie se rencontrent et s'aiment tout simplement, le tout dans une campagne provençale de rêve. Gaspard a lâché sa vie parisienne de chef étoilé du jour au lendemain pour fuir la trahison, la superficialité et l'arrogance. Le voilà installé dans un resto perché sur une colline accessible uniquement à pied. Il y mitonne dans l'anonymat le plus complet une cuisine simple et fraîche aux accents ensoleillés. Une cuisine sans chichis qui met en valeur le goût des aliments soigneusement choisis sur les marchés du coin.


Au menu :

Petits chèvres en bouchée mouillée au romarin et autres figues au caramel et safran.

   

   La rencontre avec Stella, une jeune femme tout en angles, va bouleverser son quotidien de fugueur.


   D'une plume alerte, Simonetta Greggio conte avec bonheur la deuxième chance qui s'offre parfois dans une vie apparemment toute tracée. Ici, l'espoir renaît grâce à l'amour, à la cuisine et au soleil de la Provence. Rien d'exceptionnel dans ce récit mais la simplicité et l'absence de violence ont parfois du bon...


  Une petite parenthèse enchantée, délicieuse et gourmande pour remonter le moral lors de ses journées grises et froides!


Edelwe a un ressenti proche du mien.


Simonetta Greggio, Etoiles, Flammarion, 2006.