Je suis  de retour après une semaine au vert ; je n’ai pour habitude de raconter ma vie ou mes vacances sur ce blog mais je tiens là un argument littéraire! Je suis en effet allée randonner sur les chemins boueux de la Puisaye, (« la quoi ? », « c’est où ? ») pays qui a vu naître Colette, à Saint-Sauveur-en-Puisaye plus exactement. Elle y a passé les 18 premières années de sa vie et le raconte dans les Claudine. Cette escapade a été pour moi l’occasion de découvrir Colette par la lecture du Blé en herbe.

   Nous quittons les rudesses de la Bourgogne pour la douceur de la côte cancalaise là où deux adolescents parisiens, Vinca et Philippe, passent leurs vacances depuis l’enfance. Amis depuis toujours, la naissance du désir et l’effondrement de l’innocence viennent troubler leur relation et ce, d’autant plus que Philippe s’initie aux plaisirs charnels auprès d’une femme de 30 ans, tout en ayant à l’esprit sa belle amie Vinca mi-femme, mi-gamine.

   Le texte est parcouru d’une tension à la fois psychologique et sexuelle qui rend les personnages ardents, impatients de vivre et de mourir. L’ambiguïté et la subtilité règnent en maître dans ce texte publié en 1923 où l’adolescence est décrite avec une justesse sidérante. Et que dire également de cette hardiesse à montrer une femme qui dévergonde un jeune homme orgueilleux qui lui-même « offense » une jeune fille. Pas de doute, nous voilà rentrés dans la modernité où, sous les carcans sociaux, les êtres s’affirment et vivent en secret leurs désirs.


   Pour finir sur la Puisaye, je vous encourage à aller la visiter (pour ceux qui aiment la campagne et le calme !) et à faire une halte d’une journée à Guédelon, projet fou et passionnant : en pleine forêt, des hommes et des femmes construisent à partir de zéro un château-fort avec les moyens techniques de l’époque ! Le chantier a ouvert en 1997 et doit durer plus d’une vingtaine d’années ! Jetez vos manuels scolaires poussiéreux et allez à Guédelon pour une leçon d’histoire pour petits et grands à ciel ouvert. Je vous conseille fortement la visite guidée (non, non, vous ne bâillerez pas, les guides sont des mordus qui passionnent même les plus réticents !) pour mieux comprendre les implications historiques, architecturales et sociales. Guédelon : incroyable mais vrai!


Colette, Le blé en herbe, Garnier-Flammarion, 2000. 188 p., 3,80 €.