meto1_3   64 enfants vivent dans une étrange maison au fond d'un cratère volcanique. Sous la coupe de surveillants identiques appelés les Césars, leur quotidien est régi par une discipline de fer qui ne souffre aucun écart sous peine de punitions effrayantes. Les plus anciens savent qu'un jour, ils devront quitter la Maison. Mais qu'y a-t-il après? Et pourquoi sont-ils là? Meto veut en savoir davantage et s'aperçoit peu à peu qu'il n'est pas le seul.

   Meto décrit un univers carcéral qui a une emprise à la fois physique et psychologique sur les enfants. On pense bien sûr à Orwell pour ce fonctionnement dictatorial où la pensée même est soumise à l’oppresseur. Le fonctionnement de la maison a sa logique propre qui reste néanmoins opaque pour nous qui n’y sommes pas initiés. D’où la fascination qu’exerce la description minutieuse de la Maison et des parades qu’ont trouvé les enfants pour communiquer ; en effet, dans ce monde cruel, la solidarité entre les enfants est la seule respiration du récit.
   Au fur et à mesure de la lecture, le malaise grandit et le mystère s’épaissit : une fois Meto ouvert, difficile de le refermer !

La maison est le premier tome d’une trilogie : à suivre !

Yves Grevet, Meto Volume 1, La maison, Syros jeunesse, 2008. 288 p., 14,90 €. Illustration de couverture : Thomas Ehretsmann.