charing   Voici un livre déjà bien repéré par les amoureux des livres et des librairies (la quatrième de couv’ assure même que c’est un « livre culte » !) Ma première surprise en le découvrant est de voir qu’il s’agit d’un échange épistolaire entre deux personnes réelles et non d’une fiction.

   Helene Hanff est une scénariste américaine. Après-guerre, elle décide de se constituer une solide culture classique mais les librairies new-yorkaises ne lui conviennent pas. Elle répond alors à la petite annonce de Marks and Co, vénérable librairie sise au 84, Charing Cross Road, London. S’ensuit une correspondance entre Helene l’américaine et Frank, l’un des libraires londoniens qui durera de 1949 aux années 60 ! Leurs courriers soulignent avec malice les différences culturelles entre les Etats-Unis et la Grande-Bretagne : ils ont beau parler la même langue, leur rapport à l’autre est bien différent. Helene est rigolote, exubérante et très directe quand Frank conserve en toutes circonstances sa réserve, sa sobriété et son flegme.
   Évidemment, comme leur correspondance porte sur les livres, les lettres sont truffées d’allusions et de références à la culture anglo-saxonne classique que de nécessaires notes en bas de pages viennent éclairer.

Une touchante histoire d’amitié, pleine d’humour et d’érudition, entre deux amoureux des livres.

Helene Hanff, 84, Charing Cross Road, Autrement, Littératures, 2001. 113 p., 12,20 €. Existe en Livre de Poche à 5,50 €.