kkoala   J’ai lu coup sur coup deux livres qui m’ont beaucoup fait rire. : Le koala tueur de Kenneth Cook et Trois hommes, deux chiens et une langouste de Iain Levison. Ajoutés au « Retour à la terre » de Larcenet, voilà un triplé gagnant qui m’a détendu les zygomatiques !
   Le premier a été glané chez Cathe qui mettait en avant justement l’aspect comique de ce koala tueur. Ces courtes histoires seraient donc toutes arrivées « en vrai » à Kenneth Cook, écrivain australien et arpenteur du bush, mais il se serait refusé à les intégrer dans ses romans de peur qu’elles ne paraissent trop invraisembles ! Vrai ou pas, qu’importe ! Comme on dit en Italie : « se non è vero, è bene trovato » (« Si ce n’est pas vrai en tous cas, c’est bien trouvé »).

  Cook est ami avec une ribambelle de scientifiques et autres naturalistes pour qui comptent uniquement l’observation d’un crocodile rugissant ou la survie des espèces en voie de disparition, au détriment de la sécurité élémentaire des humains. Le voilà donc régulièrement embarqué dans des expéditions de sauvetage de koalas agressifs, ou d’observation de copulations reptiliennes. Cook compte également parmi ses connaissances d’aimables aborigènes arnaqueurs, des montreurs de serpents mortellement venimeux ou des mineurs alcooliques : chaque rencontre est l’occasion d’une (més)aventure  la plupart du temps hilarante.
   Cook a en effet un talent indéniable de conteur et sous ses airs bougons, une grande tendresse pour les humains et les sales bestioles qu’il décrit.

Une virée savoureuse et désopilante au pays des chameaux à l'haleine fétide et des cochons furieux! 

Kenneth Cook, Le koala tueur et autres histoires du bush, Autrement, Littératures, 2008.  Traduit de l'anglais par Mireille Vignol. 154 p., 15 €.