kanuni   La bande dessinée avec Persepolis et maintenant le polar ! L’Iran contemporain s’invite dans les « mauvais genres » ! Qui a tué l’ayatollah Kanuni ? est le premier roman d’une jeune journaliste exilée en France. Selon la quatrième de couv’, « elle souhaite donner de l’Iran une image loin des stéréotypes occidentaux ».
   Je dirai qu’elle a réussi cette mission-là puisque son roman décrit habilement la complexité de l’Iran : elle présente l’ensemble des forces qui travaillent la société iranienne en s’attardant particulièrement sur les oppositions, qu’elles soient politiques ou intellectuelles. Les différents débats relatés tout au long du récit montrent bien qu’il existe de nombreuses façons de penser le renouvellement de la société iranienne.
   Parfois, nous, occidentaux, sommes d’ailleurs surpris puisqu’on peut, par exemple, être féministe et adopter des attitudes qui nous paraissent réactionnaires. Les réflexions engagées le sont souvent à l’aune de la pensée islamiste telle qu’elle est conçue par le gouvernement, ce qui demande également un effort de décentration, pour nous qui vivons dans un pays où l’Eglise et l’Etat sont séparés. Mais la population iranienne est loin d’être homogène et les laïcs constituent une force politique, pour le moment cantonnée dans l’opposition. La question des minorités ethniques et/ou religieuses (notamment les Arméniens, sujet qui touche certainement l'auteur directement) s’ajoute à l’ensemble, ce qui au final donne effectivement une vision d’ensemble assez précise du pays.

   Néanmoins, il n’est pas aisé de mêler toutes ces informations à une intrigue romanesque ou policière. C’est pour moi la faiblesse du livre. J’ai eu l’impression de lire un très long article du Monde diplomatique ou un dossier « spécial Iran » de Courrier International ! Certes, on y trouve des témoignages vivants, quelques péripéties mais l’ensemble manque de rythme, de chair. Les personnages peinent à s’incarner et il faut parfois un peu d’obstination pour continuer la lecture.

   Si vous voulez connaître la société iranienne, ce livre est pour vous mais si vous avez envie de lire un bon polar et même plus simplement un bon roman, passez votre chemin !


Naïri Nahapétian, Qui a tué l'ayatollah Kanuni ?, Liana Levi, 2009. 277 p., 17 €.