cutrufelli   J’ai vécu pour un rêve est le récit des derniers jours d’Olympe de Gouges, une femme politique française qui a vécu sous la Révolution. Son texte le plus connu est la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. Elle est également l’auteur de très nombreux textes sur le statut de la femme, sur l’organisation politique ou bien encore sur l’esclavage. Inculpée par le Tribunal révolutionnaire, elle meurt guillotinée en 1793, au terme d’un procès où elle assume seule sa défense. Il lui est notamment reproché d’avoir voulu être un « homme d’Etat » et d’avoir remis en cause le système républicain.

 

  Ses derniers jours sont relatés au travers d’une dizaine de narratrices qui entretiennent avec elle des relations bien différentes : sa belle-fille, la jeune fille qui l’a dénoncée, ses compagnes de cellule… Olympe est aussi l’une des voix qui composent ce très beau roman historique.
   Fruit d’un long travail de recherche, J’ai vécu pour un rêve propose une bonne approche de l’histoire de la Révolution française et de l’une de ses actrices, et ce, dans une langue élégante ou pittoresque.


Maria-Rosa Cutrufelli, J'ai vécu pour un rêve : les derniers jours d'Olympe de Gouges, Autrement, Littératures, 2008. Traduit de l'italien par Caroline Roptin, 366 p., 20 €.